Carnaval Festif, militant et citoyen Contre le projet de centrale éolienne en foret de Lanouée

Devant la mairie de Lanouée

Le samedi 12 février à 13h30

Halte a la spoliation du commun

La forêt de Lanouée ne sera plus jamais le terrain de jeux des capitalistes ! 16 éoliennes de 200m de haut dans le 2 eme massif forestier de Bretagne, classé Zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et flouristique.

lanouee

 Quelques impacts écocides du projet :

  • 4,500 m² de zone humide bétonnées
  • Asséchement d’un couloirs à amphibiens
  • 60 espèces protégées dont l'habitat est détruit par le chantier
  • 11,4 hectares déforestés, 320 hectares de chantier

L'éolien ne sauvera pas la planète. La surconsommation d'électricité, encouragée par des puissants avides de profits, le mythe de la croissance infinie et celui de la croissance verte, précipitent le déclin de la biodiversité telle que nous la connaissons.

Peut on encore croire que Boralex, qui ose déforester à tours de bras, qui obtient une dérogation au code de l’environnement pour son entreprise écocide, se soucie réellement de l’écologie ? Peut on encore utiliser l’argument écologique pour détruire une forêt , l’habitat de centaines d’espèces dont plus de 60 protégées ?

Peut on vraiment croire que tout cela est réellement réalisé pour le bien commun et non pas à des fins mercantiles ? Peut on encore croire que Boralex se soucie réellement de notre futur ?

Nous n’y croyons pas. Nous ne sommes pas dupes, et il faut être réalistes ; si ce projet écocide prend place, il ouvre la porte à la destruction massive de la biodiversité et du bien commun.

Les derniers rapports du GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat), de l’IPBES (plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques) et de tant d’autres experts sont formels : Pour stopper le déclin de la biodiversité et tenter d’échapper aux conséquences catastrophiques du réchauffement climatique, l’arrêt de la déforestation est une priorité.

L’IPBES nous dit «  Le risque de pandémie augmente rapidement, avec plus de cinq nouvelles maladies qui émergent chaque année, dont chacune a le potentiel de devenir pandémique » Les différents rapports citent clairement comme solution le fait de « S’attaquer aux facteurs de risques, notamment à la déforestation. »

Il n’est plus temps de cautionner le capitalisme « vert ». Il n’est plus temps de croire qu’une poignée de riches se soucieraient plus de notre futur que de leur portefeuille. Aujourd’hui est venu le temps d’ouvrir les yeux . La protection des forêts doit devenir une priorité citoyenne !

Ne laissons pas notre avenir aux mains des actionnaires. Reprenons le pouvoir! Ensemble, nous pouvons les faire reculer. Ensemble, nous allons défendre la forêt !

Nous savons que beaucoup de choses on déjà étés tentées, mais rien n’est perdu, loin de là !

 Alors ensemble, montrons leur que nous ne sommes pas le peuple soumis auquel ils croient avoir à faire. Montrons que nous sommes mobilisé.e.s dans la défense de nos espaces naturels et plus que jamais dans la défense de nos forêt et du vivant. Montrons leur que nous n’acceptons plus leurs décisions meurtrières. Montrons leur que plus jamais nous ne les laisserons détruire impunément le vivant ! Nous sommes sensibles à la protection du vivant, et dans ce sens, nous vous appelons à nous rejoindre !

rougeEoliennes

rougeEoliennes

rougeEoliennes

plumieux2020

Cookies